Les collecteurs d’eau de pluie à Genève

par R. Nisbet; Trans. Sarah Verclytte | 5 février 2020
Image Les collecteurs d’eau de pluie à Genève

Le Genevois est le berceau de nombreuses initiatives privées et collectives de gestion de l’eau de pluie. Le cinquième festival Alternatiba, en plus de nous avoir donné l’occasion de présenter nos activités dans ce domaine, nous a permis de rencontrer, au Parc des Bastions à Genève, le 14 septèmbre 2019, d’autres partisans de la collecte d’eau de pluie.

Nous avons ainsi fait la connaissance de la coopérative Le Terroir qui utilise cette eau pour l’arrosage de leurs jardins potagers biologiques, et qui vendent leur production chaque mardi soir à Présilly.

Nous avons discuté avec Sylvie, une habitante de la région qui regrette de ne pas avoir installé de système spécial de tuyauterie lors de la construction de sa maison il y a trente ans. Son souhait aurait été d’avoir des canalisations dédiées à l’eau de pluie, pour la douche et la lessive, en plus de celles consacrées à l’eau potable. Ses proches l’en avaient dissuadé comme l’eau du robinet était vraiment bon marché en France. Face à la grande raréfaction de l’eau, Sylvie pense aujourd’hui que son prix devrait être réévalué pour prendre en compte son caractère vital et la nécessité de l’économiser.

Nous avons également parlé avec Nathalie La Fleur (en photo ci-dessus), aujourd’hui habitante de la région genevoise mais originaire de l’île Maurice. Là-bas, l’eau potable provient de puits de forage, de réservoirs et de rivières. Cependant, dans leur ville de Terre Rouge, la famille de Nathalie et ses proches avaient l’habitude de récupérer l’eau de pluie pour leurs travaux domestiques. Aujourd’hui, comme l’eau est très calcaire autour de Genève, Nathalie continue à utiliser l’eau de pluie pour se nettoyer le visage et se laver les cheveux, auxquels la douce eau de pluie donne un très bel éclat naturel. La routine beauté de Nathalie consiste à placer rapidement des seaux et des grands plats à salade sur le toit de sa maison lorsque le ciel commence à se couvrir. Après l’averse, elle filtre l’eau récupérée à travers un tissu et y ajoute une goutte d’argent colloïdal. Ce traitement de l’eau, antifongique et antibactérien, est ce qu’elle a trouvé de plus efficace pour prévenir les moisissures. Attention cependant : l’eau traitée de cette façon ne peut pas se boire. Mais, comme le prouve cette photo, utilisée pour le rinçage, elle peut vous garantir de beaux cheveux toute la journée !



Nos projets

Les Ecoles Bleues

Ce programme a pour but de sensibiliser les écoliers à la gestion de l'eau, à l'assainissement et aux bonnes pratiques d'hygiène, mais également à la valorisation des déchets pour faire des écoles bleues, des incubateurs de changement sociaux"

Lire la suite


 

La Pluie, la Forêt et les Hommes

Le changement climatique nous impose de repenser nos modes de gestion, nos pratiques. Ce projet a pour objectif de renforcer la résilience des communautés en combinant une meilleure gestion des ressources en eau, des arbres et du sol.

Lire la suite

 

Communautés de pluie

La modification des modèles de précipitations dans les collines népalaises perturbe l’agriculture de subsistance. Le projet vise à mettre en œuvre une meilleure gestion des ressources en eau à l’échelle du bassin versant, pour favoriser l'infiltration des eaux.

Lire la suite

 

Emergency Rain

Le projet "Emergency Rain" a pour objectif de fournir un accès à l'eau potable et de redonner la dignité à ceux qui n'ont rien, les oubliés des services de l'eau, qui vivent en périphérie de nos villes et doivent se battre chaque jour pour avoir accès ne serait-ce qu'à de l'eau potable.

Lire la suite

 

Ateliers l'Eau et la Ville

L’objectif de cet atelier est d’amener les écoliers à prendre conscience de leur environnement, et à être capable de mettre en oeuvre des solutions concrètes et durables dans leur ville.

Lire la suite

 

Atelier à l'encre de pluie

L’objectif de ce projet « pluie de poésie » était de transformer les représentations de l’eau de pluie vue comme une nuisance, en utilisant de manière poétique l’environnement urbain dans lequel nous vivons.

Lire la suite

 
 

IRHA

International Rainwater Harvesting Alliance (IRHA)

Maison internationale de l’environnement II
Chemin de Balexert, 9
1219 Châtelaine, Genève CH

T : +41 22 797 41 57
E : secretariat@irha-h2o.org

 

Faire un don

IRHA

Compte: 17-198970-3
IBAN: CH15 0900 0000 1719 8970 3
BIC: POFICHBEXXX