Idée #1: Que serait Genève « ville durable» transparente à l'eau?

13 mars 2018

La ville durable ----Quel est l’objectif à atteindre ?

L’objectif recherché devrait être de rendre la ville « transparente pour l’eau », c’est-à-dire de faire en sorte que le processus d’urbanisation perturbe le moins possible, et idéalement pas du tout, le cycle hydrologique « naturel » [1].

Sur un plan plus pratique, ce grand principe se décline de la manière suivante :

  • Ne pas modifier la part de l’eau qui rejoint la nappe. Pour ceci il est nécessaire de maintenir la capacité d’infiltration des sols, soit au droit des surfaces urbanisées (par exemple en utilisant des revêtements poreux ou perméables) soit à leur proximité immédiate (par exemple en utilisant des noues d’infiltration, des tranchées ou des puits).
  • Ne pas modifier la part de l’eau qui est évapotranspirée par la végétation. Ce principe implique d’une part la nécessité de maintenir de la végétation sur le site, et d’autre part celle de mettre suffisamment d’eau à la disposition de cette végétation. L’utilisation d’espaces verts ou même de toitures végétalisées pour recevoir les eaux pluviales permet une évacuation de l’eau par évapotranspiration. L’eau est ainsi mise au service de la végétation et en retour la végétation joue un rôle actif dans la gestion de l’eau.
  • Ne pas accélérer les écoulements pour la part qui ruisselle. Il faut donc éviter les conduites et développer plutôt des solutions de types fossés, noues, tranchées en s’appuyant autant que possible sur les lignes d’écoulement naturelles (ruisseaux, thalwegs, fonds de vallons, etc.). Il faut également préserver les zones de stockage ou d’infiltration préexistantes. Ceci nécessite des actions d’identification et de planification urbaine de façon à interdire ou limiter l’urbanisation dans ces zones sensibles. Ce type d’actions en faveur de la bonne gestion des eaux pluviales peut également conduire à redécouvrir d’anciens ruisseaux, permanents ou non, qui avaient été canalisés ou busés, à développer et restaurer des zones humides ou des zones naturelles d’expansion de crue.
  • Veiller à une séparation stricte des eaux usées et des eaux pluviales. Les eaux pluviales doivent être déconnectée des réseaux d’assainissement et, autant que possible, valorisées.
  • Diminuer les sources potentielles de polluants. Il faut utiliser le moins possible de produits phytosanitaires ou de sels de déneigement, veiller à une collecte efficace des ordures ménagères, éviter les matériaux de construction susceptibles de relarguer des produits toxiques, etc.
  • Limiter autant que possible les écoulements sur des surfaces urbaines imperméables qui vont être lessivées et érodées par l’eau. Ceci nécessite de gérer les eaux pluviales au plus près de leur point de chute.

Enfin les ouvrages eux-mêmes devront être traités en continuité avec les milieux naturels, de façon à préserver et à développer les corridors aquatiques et s’inscrire dans les trames vertes et bleues.

En pratique les tuyaux ne devraient plus être qu’une exception pour gérer les eaux pluviales.

Source:www. graie.org



Nos projets

Les Ecoles Bleues

Ce programme a pour but de sensibiliser les écoliers à la gestion de l'eau, à l'assainissement et aux bonnes pratiques d'hygiène, mais également à la valorisation des déchets pour faire des écoles bleues, des incubateurs de changement sociaux"

> Lire la suite

 

Communauté de pluie

Construction de systèmes de collecte d’eau de pluie à Bhaktapur, pour fournir un accès sûr à une eau potable, aux 6 camps de familles déplacées après le tremblement de terre de 2015.

> Lire la suite

 

La pluie, la terre et des hommes

Le changement climatique nous impose de repenser nos modes de gestion, nos pratiques. Ce projet a pour objectif de renforcer la résilience des communautés en combinant une meilleure gestion des ressources en eau, des arbres et du sol.

> Découvrer l'initiative "1enfant , 1 arbre"

> Reportage "Autant en emporte le vent"

 

" Unserved "

Le projet "Unserved" a pour objectif de fournir une accès à l'eau potable et redonner la dignité à ceux qui n'ont rien, les oubliés des services de l'eau, qui vivent en périphérie de nos villes et doivent se battre chaque jour pour avoir accès ne serait-ce qu'à de l'eau potable.

 

Ateliers l'Eau et la Ville

L’objectif de cet atelier est d’amener les écoliers à prendre conscience de leur environnement, et à être capable de mettre en oeuvre des solutions concrètes et durables dans leur ville.

> Lire la suite

 

A l'encre de pluie

L’objectif de ce projet « pluie de poésie » était de transformer les représentations de l’eau de pluie vue comme une nuisance, en utilisant de manière poétique l’environnement urbain dans lequel nous vivons.

> Lire la suite

> Voir le Trailer

 
 

IRHA

International Rainwater Harvesting Alliance (IRHA)

Maison internationale de l’environnement II
Chemin de Balexert, 9
1219 Châtelaine, Genève CH

T : +41 22 797 41 57
E : secretariat@irha-h2o.org

 

Faire un don

IRHA

Compte: 17-198970-3
IBAN: CH15 0900 0000 1719 8970 3
BIC: POFICHBEXXX